Close

Apple : les conséquences d’une interdiction de WeChat sur les ventes d’iPhone

L’application chinoise constitue un écosystème complet avec de multiples fonctionnalités très pratiques. La décision du gouvernement américain fait craindre une importante chute des ventes de smartphones de la marque.

L’application WeChat compte 1,2 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde. © Jirapong – stock.adobe.com

Apple, accompagné d’une douzaine d’autres sociétés américaines, dont Disney, Ford, Intel, UPS ou encore Walmart, ont averti la Maison Blanche sur l’impact lourd que pourrait avoir l’interdiction de toute transaction commerciale avec Tencent, le propriétaire de l’application chinoise WeChat. Le décret de l’administration Trump, à l’origine de cette décision, risque de réduire considérablement la compétitivité de ces multinationales sur le marché asiatique, qui représente la 2e économie mondiale.

WeChat, un écosystème complet aux multiples fonctionnalités

WeChat n’est pas une simple application de messagerie pour les utilisateurs chinois. Il s’agit d’un écosystème complet, qui inclut un très grand nombre de services : les réseaux sociaux locaux, les actualités, mais aussi l’achat de produits en ligne ou dans des magasins à partir d’un système de QR code, l’envoi d’argent à ses proches, l’accès à ses données de santé ainsi qu’à ses relevés bancaires, ou encore la possibilité de prendre un rendez-vous avec un médecin, de commander une place de cinéma, un ticket de train ou un taxi, de s’enregistrer pour un vol, de reconnaître de la musique, de rechercher un livre dans une bibliothèque à proximité, de faire des rencontres… La SNCF et le Louvre sont disponibles sur WeChat.

Pour ceux qui ne vivent pas en Chine, ils ne comprennent pas l’ampleur des implications si les entreprises américaines ne sont pas autorisées à l’utiliser. Ils vont être gravement désavantagés par rapport à tous les concurrents, a alerté Craig Allen, président de l’US-China Business Council, dans des propos rapportés par le Wall Street Journal.

WeChat, qui compte plus d’1,2 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde, constitue un système d’exploitation à lui tout seul au vu du nombre de fonctionnalités qu’il contient. L’application intègre son propre app store et fait office de navigateur pour ses membres. Supprimer WeChat de l’iPhone reviendrait à couper ses utilisateurs du tissu social et économique chinois.

Une baisse estimée à 30 % sur les ventes d’iPhone

Selon les prévisions de l’analyste Ming-Chi Kuo, la suppression de l’application WeChat de l’App Store dans le monde entier aurait comme conséquence une chute de 30 % des ventes de l’iPhone. Une enquête, menée sur Weibo auprès d’1,2 million de Chinois, montre que 95 % des propriétaires d’iPhone préférerait changer de marque de smartphone plutôt que de se passer de WeChat. Ce chiffre montre l’importance accordée par les utilisateurs à cette application qu’ils utilisent au quotidien.

Le décret publié par l’administration Trump doit entrer en vigueur le 20 septembre prochain. Ses contours restent encore assez flous : on ne sait pas, pour l’heure, si l’interdiction visant WeChat sera appliquée dans le monde entier, dont la Chine, ou uniquement aux États-Unis. Dans ce dernier cas, l’impact en serait beaucoup moins lourd pour la marque Apple. D’après Ming-Chi Kuo, les ventes d’iPhone ne baisseraient que de l’ordre de 3 à 6 %.

À lire également
Les chiffres du 2e trimestre 2020 de Google, Amazon, Facebook, Apple…

Recevez par email toute l’actualité du digital