Close

Nouvelles règles de confidentialité iOS 14 : un répit pour les développeurs

L’application de ces nouveaux paramètres, qui doivent apporter plus de transparence sur la collecte des données personnelles des utilisateurs lors du téléchargement d’applications via l’App Store, est reportée à la fin de l’année.

Ces nouveaux paramètres de confidentialité ont été annoncés lors de la dernière WWDC 2020. © Apple

C’est une bonne nouvelle pour les développeurs : Apple leur accorde un délai jusqu’à la fin de l’année pour apporter les modifications nécessaires à leurs applications, afin de respecter les nouvelles règles de confidentialité imposées par la sortie d’iOS 14, prévue dans les semaines à venir. Avec la mise à jour du système d’exploitation d’Apple, les développeurs d’applications devront désormais obtenir l’autorisation des utilisateurs iOS pour pouvoir collecter et partager leurs données, afin qu’ils puissent recevoir de la publicité ciblée.

Les développeurs ont jusqu’à la fin du mois d’octobre pour soumettre ces informations via l’App Store Connect, en vue de préparer le déploiement de cette fonctionnalité d’ici la fin de l’année sur iOS 14, iPadOS 14 et tvOS 14.

Vous devrez fournir des informations sur les pratiques de confidentialité de votre application, y compris les pratiques des partenaires tiers dont vous intégrez le code dans votre application, dans l’App Store Connect à partir de cet automne, prévient Apple.

Apple précise ses règles de confidentialité

La firme de Cupertino précise ses règles relatives aux nouveaux paramètres de confidentialité pour les applications proposées dans l’App Store. Les applications pourront ainsi collecter le nom, l’adresse électronique, le numéro de téléphone, l’adresse postale ou toute autre information pouvant être utilisée pour contacter l’utilisateur en dehors de l’application.

Les types de données listées par Apple regroupent de nombreux domaines, à l’image de la santé et la remise en forme, les informations financières, la géolocalisation, des informations sensibles (orientation sexuelle, croyance religieuse, opinion politique…), la liste des contacts, le contenu de l’utilisateur (messages, emails, photos, vidéos…), mais aussi son historique de de navigation, ses recherches, ses achats ou encore l’identifiant de l’utilisateur et la référence de son smartphone.

Apple rappelle aussi les différents critères que les développeurs devront suivre dans le cadre de ces nouvelles règles imposées :

  • Identifier toutes les collectes et utilisations de données possibles, même si certaines données ne seront collectées et utilisées que dans des situations limitées,
  • Suivre les guidelines de l’App Store et toutes les lois applicables,
  • Être responsable de garder ses informations exactes et à jour.

Apple répond à la grogne des acteurs de la publicité, comme Facebook

Ce revirement de situation de la part d’Apple intervient alors que de nombreux acteurs de la publicité ont contesté le durcissement de ces règles de confidentialité. Facebook a ainsi réagi en accusant Apple d’une baisse des revenus publicitaires pour les annonceurs. Selon Apple, ces nouveaux paramètres doivent apporter plus de transparence et permettre aux utilisateurs de mieux comprendre les pratiques de confidentialité liées au téléchargement d’application via l’App Store.

À lire également
Apple WWDC 2020 : toutes les nouveautés pour les développeurs iOS et macOS

Recevez par email toute l’actualité du digital

Poster un commentaire