Close

Jusqu’à 2 heures d’autonomie supplémentaire sur Google Chrome 86

Chrome aurait enfin trouvé la solution pour réduire sa consommation.

Chrome est gourmand.

Chrome, un navigateur énergivore

Malgré les tentatives de Microsoft pour vous convaincre d’utiliser Edge, Google Chrome reste le navigateur le plus utilisé en France (61 % du marché selon StatCounter) et dans le monde (66 %). Mais le browser de Google n’est pas dénué de tout défaut : sa consommation d’énergie est souvent décriée, qu’il s’agisse de la RAM ou de la batterie.

La solution : limiter le JavaScript en arrière-plan

Pour réduire sa consommation d’énergie, Google envisage de limiter le JavaScript sur les onglets inactifs. Cette fonction expérimentale serait implémentée sur Chrome 86 pour Windows, Mac, Linux, Android et Chrome OS. Cette technique n’est pas nouvelle, puisqu’elle est déjà appliquée par Safari : le navigateur estime que certaines fonctions JavaScript sont inutiles lorsque l’onglet est en arrière-plan et limite fortement ces fonctionnalités pour réduire la consommation d’énergie.

Jusqu’à 2 heures d’autonomie supplémentaire

Sur la base des documents techniques obtenus par TheWindowsClub, les gains  pourraient être très importants : dans le cadre d’un test avec 36 onglets ouverts dont about:blank en actif, la consommation a été réduite de 28 % – soit 2 heures d’autonomie supplémentaire. Avec une vidéo YouTube en premier plan, les bénéfices sont nécessairement moins importants, mais tout de même : 13 %, soit 36 minutes.

La sortie de Chrome 86 devrait intervenir à l’automne.

Recevez par email toute l’actualité du digital